L’été, catalyseur de bonnes intentions

Chaque été, au milieu de ce merveilleux podium naturel qu’est la plage revient cette sempiternelle décision consistant à se convaincre qu’on va enfin réussir à maigrir, et à perdre du poids durablement…

Portés par l’ébullition du mois de septembre, ressourcés par nos vacances, on se décide à mettre un place une nouvelle organisation alimentaire. Sans compter la décision associée de se (re)mettre au sport… Alors on parcourt les forums des assos à la recherche du sport idéal qui permettra enfin, de venir à bout de ces bourrelets qu’on ne supporte plus.

 

Faire de la rentrée une alliée dans la perte de poids

 

Dans l’idée, chaque rentrée est en effet un bon moment pour entreprendre quelque chose de nouveau.

Plus reposés, les idées plus claires, c’est le moment opportun pour se lancer dans de nouveaux projets. Recommencer à zéro, effacer ce qui n’a pas été réussi jusqu’à présent, permet de prendre un nouveau départ et de gagner en motivation.

La rentrée est comme un nouveau cycle qui recommence et c’est l’occasion idéale pour donner un coup de boost à cette envie de perdre du poids… et surtout pour enfin réussir!

 

Le bonheur de dégommer les premiers kilos

 

Une semaine et déjà, les premiers résultats. La balance est là pour en témoigner et affiche déjà quelques centaines de grammes en moins.

Les jours passent, on résiste à une première tentation (fierté absolue :D), puis à une deuxième… Les jours passent et la balance nous félicite pour ce bel engagement.

On tient, on résiste, on perd du poids.

On se risque à essayer ce pantalon dans lequel on ne rentrait plus depuis des mois. Et surprise! il rentre à nouveau !! C’est l’euphorie, on est transportés de joie, et surtout hyper fiers de nous!

 

Chasser le naturel… il revient au galop

 

3 semaines, 1 mois, 3 mois… qu’on tient, qu’on résiste. On se voit maigrir. On se sent ma

igrir. C’est un bonheur absolu de se voir changer. De se sentir plus léger.e. De pouvoir choisir cette tenue qui nous fait de l’oeil depuis des mois et qu’on n’avait encore jamais osé porter.

Et puis, il y a ce coup dur au boulot. Ce coup de stress de trop. Cette fatigue qui revient. Cette difficulté à tout gérer (job, enfants, courses, maison,…).

Et il y a ce chocolat (ou ce saucisson, ces gâteaux,…) qui sont là dans le placard. Vous passez devant depuis des semaines, fier/e de leur résister. Mais ce soir, c’est le truc de trop. Et puis Merde.

Après tout, avec tous ces efforts depuis des semaines, vous pouvez bien vous octroyer ce petit plaisir finalement.

C’est tellement bon de succomber.

De savourer.

De se remplir parfois même, jusqu’à ne plus sentir ce truc qui vous avait tant contrarié.e.

 

Quand l’engrenage se remet en place

 

Et c’est là le problème. Craquer au moment où on ne va pas bien entretient le problème que vous avez avec la nourriture et pire encore, le renforce.

Pourquoi?

Parce que votre cerveau apprend chaque fois que dès que vous n’allez pas bien, vous vous récompensez avec de la nourriture.

Cette récompense déclenche la sécrétion de l’hormone du plaisir – la sérotonine – et procure un sentiment d’apaisement et de bien-être immédiat.

Cet automatisme s’enregistre de manière complètement inconsciente comme LE comportement à adopter pour aller mieux chaque fois que vous avez un coup de moins bien

Vous comprenez  mieux pour quelles raisons il est si facile de retomber dans vos travers et d’oublier vos bonnes résolutions?

 

Maigrir avec l’hypnose, ou comment désactiver ce comportement

 

Lors de la séance pour maigrir avec l’hypnose, on ne travaille pas directement sur le comportement “problème”. On va travailler sur la structure émotionnelle, les mécanismes inconscients qui déclenchent ce comportement qui vous fait replonger à chaque fois.

On utilise aussi notre formidable capacité à visualiser, à imaginer ce que serait notre vie dans la situation idéale. J’ai dit idéale pas utopique. Maigrir avec l’hypnose nécessite que votre objectif soir réalisable et pas juste un rêve. Concrètement, si vous me dites que vous voulez perdre 30 kilos en une semaine, ce ne sera pas possible.

L’hypnose en tant que thérapie est une thérapie brève. Pas un tour de magie 🙂

Il sera donc nécessaire que vous entrepreniez des actions concrètes vous aussi parce que s’engager dans cette envie de maigrir avec l’hypnose et surtout cette  belle démarche qu’est de renouer avec votre corps, c’est réussir à perdre le poids qui vous permettra de vous retrouver, vous, tel.le que vous vous pensez.

Cette capacité de visualisation va être activée par ce qui vous motive véritablement à perdre du poids. Bien sur, souvent, il y a des questions de santé, de pouvoir s’habiller plus facilement… Mais lorsqu’on commence à vivre émotionnellement ce que ça va changer pour vous, vous allez sentir déjà tout le bienfait que ce nouveau corps vous procure.

Et lorsqu’on fait bouger les structures émotionnelle, les comportements appris inconsciemment pendant des années en fonction des situations de vie et qu’on fait monter la motivation réelle, alors de nouveaux comportements commencent à s’installer.  

Les mauvaises habitudes commencent à changer.

Le besoin de se remplir ou de s’apaiser avec la nourriture s’éloigne pour laisser place à un fonctionnement plus adapté, plus juste au regard de ce qui est important pour vous.

 

Et vous, où en êtes vous par rapport à ça?

Partagez votre expérience en commentaire, je vous répondrais avec plaisir!

Partagez l’article autour de vous si vous pensez que ça peut aider quelqu’un.


Laisser un commentaire