arrêter la cigarette

Il y a 2 jours, j’ai reçu une cliente (appelons là Andréa), qui venait pour arrêter de fumer.

Comme souvent, en plus d’arrêter la cigarette, elle me parle rapidement de touuuut ce qui ne va pas très bien dans sa vie en ce moment (un divorce récent, du stress au boulot, une perte de confiance en elle…)

Arrêter la cigarette: la priorité

Pour chaque séance, il est important de ne pas partir dans tous les sens et de définir de manière précise ce qu’on va travailler.

Dans le cas contraire, on s’éparpille et la personne repart en sentant qu’il s’est passé un truc mais sans que ce soit suffisamment précis pour en faire quelque chose de concret dans le quotidien.

Pour Andréa, c’est très clair. Elle veut avant tout arrêter la cigarette.

D’autant plus qu’elle a déjà arrêté pendant près de 15 ans et puis, progressivement, depuis 2 ans, elle s’est mise à fumer à nouveau, d’abord occasionnellement… jusqu’à fumer une dizaine de cigarettes par jour.

Je lui demande juste de fermer les yeux et de laisser venir la première image qui s’impose à elle quand elle pense à ce qui la relie à la cigarette: un fil.

Ok, je lui demande ce qu’elle a envie d’en faire. Elle voit la cigarette à l’autre bout et elle a juste envie de tirer dessus, de ramener la cigarette à elle et de la fumer.

Je lui demande donc de le faire.

Elle m’explique qu’elle apprécie de la fumer et je lui propose de laisser faire son imagination, de ressentir ce qui se passe.

Quelques dizaines de secondes s’écoulent, et puis l’émotion monte.

“Qu’est ce qui se passe pour vous là?”

“J’ai l’impression de pouvoir déposer tous mes soucis”

Je lui demande alors d’identifier cette émotion – de la tristesse me dit-elle – et de demander à cette émotion depuis quand elle est là.

Presqu’immédiatement, c’est l’année 2012 qui s’impose à elle. Tiens, 2012. L’année de son divorce.

Elle réalise pleins de trucs  et petit à petit je l’accompagne dans un état d’hypnose qui lui permet de se visualiser en train de fumer, comme si elle se voyait de l’extérieur.

 

Arrêter la cigarette: envie ou besoin?

 

Pour Andréa, arrêter la cigarette est un besoin important. Elle se cache de sa fille car elle ne veut pas qu’elle la voie en train de fumer tout comme elle se cache au boulot car elle ne veut pas donner cette d’image à ses collègues.

 

En fait, elle a l’impression de ne plus pouvoir être elle-même et elle a besoin d’arrêter la cigarette pour ne plus avoir à se cacher et se retrouver elle-même.

 

L’émotion est de plus en plus importante, je la guide et lui propose de s’approcher de cette “Andréa” qui fumait pour la prendre dans ses bras et… la remercier!

Oui la remercier pour tout ce qu’elle a traversé, pour tout ce que la cigarette a permis de dépasser pendant cette période difficile.

 

Étonnant de remercier un truc dont on veut se débarrasser non? Et pourtant, c’est très puissant parce qu’on inverse le mécanisme contre lequel on lutte depuis si longtemps.

 

On prend le temps d’accepter cette part de soi qui fume, non pas pour la conserver mais pour reconnaître qu’elle est là, qu’elle a (peut-être) été utile, afin de pouvoir mieux s’en séparer.

 

Andréa pleure de ces larmes libératrices qui permettent de se reconnecter à ce qui est vraiment important pour soi.

 

En fin de séance, elle rouvre les yeux et, encore chamboulée par ce qu’elle vient de vivre, m’explique qu’elle s’est vue dans ce lieu où elle va toujours fumer pour se ressourcer. Un lieu où elle n’est vue de personne et où elle se sent bien.

 

Mais après avoir remercié cette partie d’elle, elle a réalisé que ce lieu qu’elle aime tant, ce n’est pas avec sa cigarette qu’elle a envie de le partager.

Parce qu’elle a ressenti non plus l’apaisement de fumer dans cet endroit, mais elle a réalisé la tristesse d’y être seule.

 

Ce jour-là, Andréa s’est fait le cadeau de réaliser qu’elle n’a pas besoin d’arrêter la cigarette, mais qu’elle en a ENVIE pour partager cet endroit qu’elle aime tant… avec sa fille cette fois.

 

Et vous, quelles sont les raisons qui vous poussent à arrêter de fumer?

 

Partagez en commentaire ce qui est difficile pour vous et/ou ce dont vous pensez avoir besoin 🙂

Laisser un commentaire